• My cart
     0,00
    0
    • Votre panier est actuellement vide.

Qui se cache derrière le nom JANE ?

 

JANE, c’est un hommage à Jeanne Barret, première femme botaniste à avoir fait le tour du monde. Largement méconnue en France, son histoire ne nous a pas laissée indifférentes…

Nous sommes au Siècle des Lumières, en 1766.
Jeanne Barret embarque sur la première expédition française autour du monde menée par Bougainville pour y accompagner le célèbre naturaliste et botaniste, Philibert Commerson, son compagnon.

 

Pour passer « inaperçue » à bord, elle décide de se travestir en homme et prendre l’identité de Jean Baré, valet de Philibert Commerson. La supercherie sera découverte à Tahiti et Bougainville les débarquera, peu de temps après, sur l’île de France, connue aujourd’hui sous le nom de l’île Maurice.

 

Jeanne Barret assiste Philibert Commerson dans sa découverte de nouvelles espèces botaniques. Il décède à Maurice en 1773, laissant Jeanne seule. Elle mène une nouvelle vie sur Saint-Louis et rencontre Jean Dubernat qu’elle épouse. Le couple rentre en France. Jeanne ramène les récoltes botaniques de Philibert Commerson destinées au “Jardin du Roi”, soit 30 caisses contenant quelques 5 000 espèces, dont 3 000 sont décrites comme nouvelles. Le roi Louis XVI reconnaît ses mérites comme aide-botaniste et la félicite pour sa bonne conduite, il la désigne comme « femme extraordinaire » et lui verse une rente.

 

De son aventure, il restera des traces consignées dans le carnet de bord de Bougainville, dans les écrits de Diderot et son important apport à la connaissance de la botanique.

 

Nous tenons remercier Catherine Danzé (Conférencière) qui nous a si gentiment conté la vie de Jeanne, Gilles Pacaud (Conservateur en chef honoraire des musées d’histoire naturelle et des musées d’établissement de l’enseignement supérieur), Sophie Miquel (Société botanique du Périgord) pour tous leurs apports à la connaissance de la vie de Jeanne Barret.

Solanum baretiea, University of Louisville ©

Jeanne Barret, travestie pour embarquer sur l'expédition Bougainville

Jeanne Barret, peinture du 18ème siècle (inconnu)

Si Jeanne était une fleur, ce serait…  le Solanum baretiae, une espèce de plantes herbacées de la famille des Solanaceae, baptisé en son honneur.

 

“En fait il est prouvé que Baret est celle qui a recueilli les plantes les plus spectaculaires lors de ce voyage » autour du monde lors de l’expédition de Bougainville souligne Eric Tepe, biologiste américain de l’université de l’Utah, qui a rendu hommage à Jeanne Barret lors de sa découverte de ce solanum.

Solanum baretiae, ©Université de Louisville